Conducteur résilié : peut-on rouler sans assurance ?

Publié le : 21 décembre 20224 mins de lecture

Le permis de conduire est un document officiel qui vous permet de conduire un véhicule sur une voie publique. En France, il est obligatoire de souscrire une assurance automobile pour pouvoir circuler. Cependant, il arrive parfois que des conducteurs soient résiliés par leur assurance. Dans ce cas, peuvent-ils continuer à rouler sans assurance ?

Les assureurs ont le droit de résiliation du contrat d’assurance automobile à tout moment et pour différentes raisons. Cependant, ils doivent respecter certaines règles et informer le conducteur en respectant un préavis. Une fois le contrat résilié, le conducteur a 15 jours pour trouver une nouvelle assurance. Si le conducteur ne trouve pas de nouvelle assurance dans les 15 jours, il ne peut plus circuler sur la voie publique, car il est considéré comme étant sans assurance.

Il est important de savoir que rouler sans assurance est une infraction au code de la route. En effet, si vous êtes impliqué dans un accident et que vous n’avez pas d’assurance, vous risquez une amende de 3 750 euros et le retrait de 6 points sur votre permis de conduire. De plus, vous risquez une peine de prison allant jusqu’à 2 ans.

Qu’est-ce qu’un conducteur résilié ?

Un conducteur résilié est un conducteur qui a été résilié par son assurance. Cela signifie que l’assurance a décidé de ne plus assurer le conducteur. Cela peut être le résultat d’une augmentation des primes, d’un accident ou d’une infraction au code de la route. Si vous êtes conducteur résilié, vous ne pouvez pas rouler sans assurance. Vous devrez trouver une nouvelle assurance qui vous assurera.

Les raisons pour lesquelles on peut se faire résilié

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles on peut se faire résilié par son assurance automobile. La première est lorsque le conducteur n’a pas respecté les conditions du contrat, par exemple en ne payant pas ses cotisations ou en commettant une infraction au code de la route. La seconde raison est lorsque le conducteur est considéré comme étant à risque, par exemple s’il a été impliqué dans plusieurs accidents ou s’il a reçu plusieurs contraventions. La troisième raison est lorsque l’assurance considère que le véhicule est trop ancien ou trop endommagé pour être assuré. Enfin, il peut y avoir des cas de résiliation unilatérale de la part de l’assureur, par exemple en cas de sinistre important ou de non-paiement des cotisations.

Les conséquences d’une résiliation d’assurance

Lorsqu’une assurance auto est résiliée, cela peut avoir des conséquences importantes pour le conducteur concerné. En effet, il peut se retrouver sans couverture d’assurance en cas d’accident et devoir payer lui-même les dommages causés. De plus, si le conducteur a été résilié pour non-paiement de ses cotisations, il peut avoir du mal à trouver une nouvelle assurance qui accepte de le couvrir. Enfin, si le conducteur a été résilié pour une raison autre que le non-paiement, cela peut figurer sur son dossier et lui compliquer la souscription à une nouvelle assurance.

Les risques et les sanctions de rouler sans assurance

les risques et les sanctions sont nombreux. En effet, en cas d’accident, le conducteur sera entièrement responsable de tous les dommages causés, qu’il s’agisse des dommages matériels ou corporels des autres occupants de la voiture ou des piétons. De plus, le conducteur sera passible d’une amende de 1500 euros minimum et risque jusqu’à trois ans de prison. En outre, le véhicule pourra être immobilisé ou, dans les cas les plus graves, confisqué.

3 astuces pour s’assurer après une résiliation assurance auto
Comment devient-on un profil à risques ?

Plan du site